Rhinoplastie chirurgie du nez Dr Drikes Paris

QU’EST-CE QUE LA RHINOPLASTIE ?

Rhinoplastie ou chirurgie du nez est une intervention chirurgicale réalisée afin de modifier de manière définitive la taille et la forme du nez. Cette intervention consiste à modifier l’architecture du nez, constituée d’os et de cartilage. La peau n’est pas modifiée mais lorsque les structures en dessous changent, elle va avoir une capacité à se rétracter et se réadapter à la nouvelle forme.

L’amélioration globale du visage peut être spectaculaire même pour des changements légers. Cependant ces modifications ont des limites qui sont liées à la taille du nez, à sa forme et à l’épaisseur de la peau. Aussi, il ne faut pas oublier que la fonction principale du nez est la respiration. Par exemple, une réduction trop importante de la taille du nez se fera au détriment de son fonction respiratoire.

Ma vision personnelle de la rhinoplastie s’est forgée par ce que j’ai appris au cours de ma formation mais aussi au cours de ma pratique quotidienne de la chirurgie du nez. Et comme tout procédé, elle est en constante évolution. J’apprends tous les jours par l’évaluation de mes résultats. Je persiste à penser que la recherche du naturel est la priorité.

Le Docteur Sylvain DRIKES pratique la chirurgie plastique du visage depuis plus de 10 ans, il est réputé pour ses résultats les plus naturels possibles après une rhinoplastie ou chirurgie du nez. Le Docteur réalise des interventions sur tous types de nez, qu’ils soient de type caucasien, asiatique ou africain (dite rhinoplastie ethnique).. Il fait partie des chirurgiens spécialisés dans la chirurgie plastique du visage uniquement. Ce qui signifie qu’il ne réalise pas de chirurgie plastique de la silhouette.
Environ 50% des interventions qu’il réalise sont des rhinoplasties.

RHINOPLASTIE EN VOIE FERMÉE / VOIE OUVERTE

Rhinoplastie Chirurgie du nez Dr Drikes ParisAu cours des 15 dernières années, il y a eu un grand débat afin de savoir si la rhinoplastie doit être réalisée en voie ouverte ou en voie fermée. Cependant, ce ne sont que des techniques d’ouverture. Des techniques d’ouverture car ce sont seulement des méthodes que le chirurgien utilise pour accéder aux structures qu’il souhaite modifier. Ce ne sont pas des techniques chirurgicales.

La technique chirurgicale est la méthode qu’utilise le chirurgien pour modifier et remodeler les structures du nez. La voie ouverte ou externe nécessite de réaliser une incision sur la peau située sous la pointe du nez. La voie fermée ne nécessite que des incisions à l’intérieur des narines donc parfaitement invisibles.

Elles sont différentes et chacune est utilisée pour certains types de nez. Choisir une approche plutôt qu’une autre ne garantit pas forcément un meilleur résultat. C’est pour cela que je considère que certains nez nécessitent une voie fermée et que d’autres seront mieux corrigés en voie ouverte. Je réalise aussi bien la voie ouverte que la voie fermée, et cela dépend du nez à corriger.

Par exemple, un nez avec une pointe fine et une petite bosse sera idéalement traité par une voie fermée. L’avantage est que dans ce cas, la pointe n’est pas modifiée, la chirurgie est moins traumatisante et le délai de récupération est plus rapide.

Un nez avec une pointe large et épaisse pourra être mieux traité par une voie ouverte.

La pointe peut être redessinée et affinée en rapprochant les cartilages de chaque côté. L’avantage de cette correction est que tous les éléments sont conservés et simplement remodelés. C’est donc parce que chaque nez est différent que chaque rhinoplastie est adaptée aux défauts et à la demande du patient, je pense donc qu’un chirurgien spécialisé dans la rhinoplastie doit savoir s’adapter et réaliser aussi bien la voie ouverte que la voie fermée.

LE DÉROULEMENT DE L’INTERVENTION

Au cours des dix dernières années, de grandes avancées ont été réalisées dans l’art de la rhinoplastie. Dans le passé, la chirurgie du nez était réalisée en réduisant au maximum le nez. En réalité, il y a encore des chirurgiens qui réalisent la rhinoplastie de cette manière. Au cours d’une rhinoplastie de réduction, le chirurgien retire le maximum d’os et de cartilage pour obtenir le plus petit nez possible. Les structures du nez sont ainsi abimées et détruites. Le résultat peut paraitre satisfaisant au cours des premiers mois, mais la forme peut continuer à changer même après plusieurs années. C’est ce qui se passe quand le nez cicatrise en ayant perdu les supports de sa structure. Ce qui aboutit, à terme, à un résultat qui fait « faux ». Par ailleurs, le cartilage manquant peut entrainer des problèmes respiratoires importants, très difficiles à corriger.

Cette expérience a mené à la rhinoplastie moderne où les structures cartilagineuses sont conservées au maximum tout en modifiant les excès et en évitant les complications fonctionnelles. Avec les techniques de remodelage actuelles, la pointe est redessinée et le chirurgien peut améliorer son aspect sans couper ou retirer le cartilage nécessaire à la respiration.

Un nez plus esthétique est aussi un nez qui « fonctionne » bien !

Aujourd’hui la rhinoplastie est complètement différente de celle réalisée il y a quelques années. Un des plus gros changement est l’utilisation de greffes. Les greffes sont des éléments structurels qui sont utilisés pour restituer une architecture au nez. En rhinoplastie, les greffes sont constituées de cartilage. En fixant les greffes de cartilage dans différents endroits, je peux améliorer ou changer l’aspect du nez pour le rendre plus esthétique. Mais je ne les utilise pas pour toutes les rhinoplasties que je réalise, seulement dans certains cas particuliers.

Les greffes de cartilage sont le plus souvent prélevées sur la cloison nasale, à l’intérieur du nez, car ce cartilage est solide. Si le cartilage de la cloison nasale est insuffisant, je peux prélever du cartilage derrière l’oreille. Ceci ne change pas la forme de l’oreille et une petite cicatrice est réalisée dans le pli derrière l’oreille.

La peau et les tissus mous qui recouvrent l’os et le cartilage du nez sont particulièrement importants. Il est fondamental de comprendre que l’épaisseur de la peau va influencer le résultat d’une rhinoplastie. Par exemple, les patients avec une peau fine peuvent obtenir une excellente définition de la pointe; mais ceci ne pardonne aucune imperfection qui deviendra visible une fois que l’œdème post-opératoire aura disparu. J’évite d’utiliser des greffes pour ce type de patients afin d’éviter qu’elles soient visibles.

D’autre part, les patients ayant une peau épaisse auront une définition de la pointe moins bonne. J’utilise donc différentes techniques pour améliorer la définition dans ce genre de cas. Par exemple, des greffes de cartilage sur la pointe améliorent la forme. Je vais également affiner la peau de l’intérieur. Les patients avec une peau épaisse auront une période de rétablissement plus longue avec un œdème prolongé, qui pourra être aidé par l’injection de corticoïdes pour aider à dégonfler.

La rhinoplastie ethnique fait référence aux chirurgies du nez réalisées chez des patients qui ne sont pas d’origine caucasienne. Ce terme s’applique donc, de nos jours, à un grand nombre de patients de par la mixité des origines des patients venant en consultation. Il est intéressant de noter les différences architecturales du nez selon les origines (largeur du nez, épaisseur de la peau…).

Comme vous pouvez le constater, la rhinoplastie ethnique englobe un terme très large. Il est important de choisir un chirurgien ayant une expérience solide dans ce type de rhinoplasties et ne réalisant pas seulement des rhinoplasties dites « classiques ». Cette compétence requiert une connaissance précise des subtilités des différents types de rhinoplasties. Chaque cas est donc particulier.

SUIS-JE UN CANDIDAT A LA RHINOPLASTIE ?

La décision d’avoir une rhinoplastie est très importante et très personnelle. Il est parfois conseillé de venir consulter avec un proche. Pour la plupart des patients qui bénéficient d’une rhinoplastie, le résultat change la vie. Les patients prennent d’avantage confiance en eux et leur estime de soi est augmentée. Ils deviennent ainsi plus à l’aise dans leur vie sociale et ne se cachent plus pour faire des photos. En fait, beaucoup de patients se demandent pourquoi ils ne l’ont pas fait avant…

Le candidat idéal à une rhinoplastie est une personne en bonne santé, qui n’aime pas son nez et désire l’améliorer. Il n’y a pas de limite d’âge pour se faire opérer, je réalise des rhinoplasties sur des patients à partir de 18 ans. Les patients savent souvent très bien ce qu’ils veulent avant de se faire opérer. Bien que les techniques de rhinoplastie moderne permettent d’obtenir des résultats meilleurs qu’ils étaient il y a quelques années, il persiste tout de même quelques limites. Il est important que le patient puisse bien cerner ce qu’il peut attendre comme résultat. Une bonne communication entre le patient et le chirurgien est donc primordiale. Je propose souvent de réaliser une simulation de profil qui servira de support à la communication.

Les chirurgiens sont des êtres humains et donc ne sont pas parfaits. Alors que la plupart des patients sont ravis des bénéfices de leur rhinoplastie et de l’amélioration, il ne faut pas oublier que la chirurgie n’est pas une science exacte. Un chirurgien entrainé à la rhinoplastie peut se rapprocher de la perfection mais le résultat définitif ne sera pas obtenu avant 1 an, le temps que le délai de cicatrisation s’écoule.

La consultation commence par une discussion qui cernera la demande des patients et les défauts qui amènent à consulter. Les problèmes respiratoires éventuels devront également être recherchés afin de les corriger si besoin pendant l’intervention. Un examen attentif de votre nez sera alors réalisé. Il concernera les cavités nasales, la cloison nasale, les valves interne et externe. Au moindre doute, un scanner sera prescrit.

La structure externe du nez sera ensuite examinée et palpée. Le dos du nez est examiné à la recherche d’une bosse, d’une asymétrie ou d’irrégularités. Puis la pointe du nez est examinée, en regardant sa longueur, sa largeur, son épaisseur et la rigidité des cartilages. Les pointes trop longues pourront être réduites et celles qui sont trop courtes pourront être rallongées. L’angle entre la lèvre et le nez sera également examiné. Les pointes tombantes ou trop relevées pourront ainsi être corrigées, voire renforcées.

Le tarif d’une rhinoplastie dépend du travail à réaliser. Un devis vous sera remis, il détaillera les frais de salle d’opération et d’hospitalisation, ainsi que les honoraires du médecin anesthésiste et du chirurgien. Une rhinoplastie esthétique ne pourra pas être prise en charge pas la sécurité sociale.

Les patients qui bénéficient d’une rhinoplastie esthétique ou chirurgie du nez, doivent préalablement à l’opération, réaliser une prise de sang qui leur sera prescrite avant. Si vous avez plus de 45 ans, un électrocardiogramme pourra également vous être prescrit. Il est interdit de prendre de l’aspirine dans les 15 jours qui précèdent l’opération. Ce médicament peut provoquer des saignements et des hématomes importants après l’opération.

Le Docteur Sylvain DRIKES réalise les rhinoplasties uniquement sous anesthésie générale. Il considère, en accord avec ses médecins anesthésistes, qu’il s’agit du mode d’anesthésie le plus adapté à ce type d’intervention et le plus sûr. Sous anesthésie locale, des sécrétions peuvent tomber dans la gorge et irriter les poumons, ce qui est dangereux.
L’intervention durera environ 2 heures.

Comme pour toute intervention chirurgicale, il peut y avoir des complications après l’intervention. Les saignements sont rares, mais ils peuvent arriver et nécessitent de prolonger la durée des mèches. Le risque de saignement arrive dans environ 1% des cas. Il peut y avoir également un risque d’infection mais il est aussi extrêmement rare et survient dans moins de 1% des cas de rhinoplasties.

COMMENT SE PASSE LA CONVALESCENCE ?

Le patient devra passer la nuit qui suit l’intervention à la clinique. Il est recommandé de dormir la tête légèrement surélevée. Les mèches présentes dans les narines sont retirées le lendemain matin de l’intervention et le plâtre sera conservé 7 jours.

La rhinoplastie n’est pas une intervention douloureuse. Des antibiotiques vous seront prescrits pour quelques jours ainsi que des gouttes à mettre dans les narines pour humidifier les fosses nasales. Après 7 jours, le plâtre sera retiré par le Docteur Sylvain DRIKES, mais il faudra ensuite compter une semaine supplémentaire pour que les œdèmes régressent, avant de reprendre vos activités sociales et professionnelles sans contraintes.

Le résultat final commencera à s’améliorer au fur et à mesure des semaines et des mois qui suivent l’intervention. Il sera considéré comme définitif au bout d’un an. Des photos de votre nez sous tous les angles seront prises avant et après l’intervention et le Docteur Sylvain DRIKES sera ravi de vous les envoyer. Les patients qui bénéficient d’une rhinoplastie sont, le plus souvent, extrêmement contents et ceci est très gratifiant pour votre chirurgien.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles

53 votes
Moyennes : 4,74 sur 5
Loading...