Greffes de cheveux FUE Dr Drikes Paris

Les greffes de cheveux sont une chirurgie capillaire basée sur la confiance et la renommée du chirurgien. La chute et la perte des cheveux sont souvent un problème intime et jamais personne ne le vit de la même façon. Des patients chauves sont très bien dans leur peau et certaines personnes qui commencent à perdre leurs cheveux sont très impactés psychologiquement.

Lors du premier rendez-vous, il ne faut jamais perdre à l’esprit le bien être futur du patient et prendre le temps d’écouter pour répondre du mieux que possible à sa demande. Il est important de garantir le meilleur résultat possible avec le minimum de risques.

LES MICROGREFFES

Au cours des dix dernières années, la greffe de cheveux a énormément évolué. Cette évolution a été rendue possible par la miniaturisation des instruments. Les greffes de cheveux réalisées il y a 10 ou 20 ans donnaient des résultats que l’on constate encore sur la tête de certaines personnalités.

L’effet n’était pas vraiment naturel car les instruments à disposition permettaient de prélever des greffes dont le diamètre variait entre 1 et 2 millimètres. La largeur importante de ces greffes était à l’origine de l’effet de « champ de poireaux » assez disgracieux.

Ces dernières années, les instruments se sont miniaturisés avec l’apparition des instruments de micro-chirurgie. Ils permettent désormais de prélever des greffes dont le diamètre est de 0,7 millimètre, soit 3 fois plus petites. On parle donc de micro-greffes de cheveux.

Les résultats sont donc beaucoup plus naturels qu’avant car le greffes sont plus petites et peuvent ainsi être mieux réparties sur l’ensemble du cuir chevelu. Le résultat apparait plus homogène et la repousse est mieux répartie sur la zone traitée.

QUEL BÉNÉFICE ATTENDRE DES MICRO-GREFFES ?

Les micro-greffes de cheveux permettent de traiter les zones d’alopécies selon l’état de la perte des cheveux.

Une zone glabre nécessitera davantage de greffes qu’une zone clairsemée. Ainsi, le facteur limitant est le nombre de greffons implantables en une séance. Il varie entre 1500 et 2000 bulbes selon la technique de prélèvement utilisée.

Cela signifie qu’un patient ayant une grande calvitie étendue, sans aucun cheveu sur le sommet du crâne, ne pourra pas être traité complètement en une séance. Plusieurs séances sont parfois à envisager.

Il vaut mieux traiter de manière efficace une zone déterminée plutôt que répartir les micro-greffes sur une zone plus étendue et n’obtenir qu’une amélioration moyenne.

LES TECHNIQUES DE PRÉLÈVEMENT : BANDELETTE / FUE

Deux techniques de prélèvement des micro-greffes ou bulbes existent actuellement :

  • FUE (Follicular Extraction Unit) ou Extraction d’Unités Folliculaires
  • Technique de la Bandelette ou FUT

Ces deux techniques correspondent à des techniques de prélèvement des bulbes capillaires qui seront ensuite réimplantés. Elles n’influencent pas la technique d’implantation qui est toujours la même. Ces deux techniques de prélèvement sont parfaitement indolores grâce à l’anesthésie locale qui aura été réalisée juste avant.

Dans la FUE, les bulbes ou micro-greffes sont prélevés un par un. Cette technique de prélèvement nécessite que la zone de prélèvement située à l’arrière du crâne, soit rasée à 2 millimètres. Elle permet de sélectionner les bulbes qui produisent le plus de cheveux. Cette technique a l’énorme avantage de ne laisser aucune marque une fois que les cheveux repoussent. Elle s’adresse aux cheveux fins ou légèrement frisés.

Dans la technique de la bandelette ou FUT, une bande de cheveux est prélevée à l’arrière du crâne et découpée ensuite en plusieurs micro-greffes ou bulbes. La zone de prélèvement est ensuite refermée par une suture qui ne laisse qu’une fine cicatrice à l’arrière. L’avantage de cette technique est qu’elle ne nécessite aucun rasage de la zone arrière du crâne mais elle laisse une cicatrice qui peut se deviner si le patient rase ses cheveux. Elle s’adresse à tous les types de cheveux.

TECHNIQUES D’IMPLANTATION

L’implantation des micro-greffes se fait sur la zone préalablement déterminée avec le patient. Elle a pour but d’implanter les bulbes de manière homogène et naturelle en réalisant des micro-incisions sur les zones à traiter. Cet acte est parfaitement indolore grâce à l’anesthésie locale qui aura été réalisée juste avant.

Cet acte manuel nécessite une précision et une expérience dans ce domaine. Le patient retrouve ainsi une densité capillaire sur les zones traitées.

ATTENTION AUX PIEGES

Lors d’une micro-greffe de cheveux, le nombre de greffons implantés correspond au nombre de bulbes. Chaque bulbe produit entre 1 et 4 cheveux, en moyenne 3 cheveux.

Lors de la consultation, une estimation de nombre de micro-greffes nécessaires est réalisée. Il s’agit donc d’un nombre de bulbes. Il n’est donc pas possible de proposer un nombre de cheveux précis car ce ne sont pas des cheveux qui sont prélevés et implantés mais des bulbes.

Un devis vous sera donc remis en précisant le nombre de bulbes ou micro-greffes prévus. Il n’est donc pas possible d’envisager une micro-greffe de cheveux en se basant sur un nombre de cheveux.

Il faut donc être méfiant vis-à-vis des propositions de devis réalisées sur un nombre de cheveux à implanter.

LES SUITES DE L’INTERVENTION

Les suites de l’intervention sont marquées par des sensations de tiraillement sur la zone de prélèvement. Celles-ci sont soulagées par la prescription d’un traitement antalgique.

En fonction de la zone d’implantation, il peut exister un œdème marqué pendant 5 à 7 jours au niveau des paupières. En effet, lorsque la zone d’implantation des greffes de cheveux concerne la partie antérieure du cuir chevelu, un œdème apparait le lendemain et il a tendance à descendre sur les paupières. Il est donc possible d’avoir les yeux gonflés dans la semaine qui suit une telle intervention. Il sera alors délicat de reprendre immédiatement ses activités sociales et professionnelles.

Si la zone d’implantation ne concerne que la tonsure, cet œdème restera discret et la reprise des activités sociales et professionnelles sera plus rapide.

LE RÉSULTAT

Le résultat final d’une greffe de cheveux met un an à apparaitre. Il s’agit du délai nécessaire à la reprise d’un cycle de repousse du cheveu.
Très souvent, après une telle intervention, le cheveu présent sur le bulbe tombe après 15 jours. Chaque micro-greffe va alors reprendre un cycle de fonctionnement normal et mettra 1 an à donner un résultat efficace.

Les cheveux fabriqués par ces bulbes implantés ne tomberont jamais. Les bulbes présents à l’arrière du cuir chevelu ne sont pas sensibles aux hormones qui provoquent la chute. On le constate chez les patients atteints d’une grande calvitie mais qui présentent encore des cheveux extrêmement denses sur l’arrière et les côtés. Quelle que soit l’évolution de la calvitie, les cheveux implantés lors d’une micro-greffe de cheveux ne tomberont donc jamais.

QUEL AVENIR POUR LA MICROGREFFE ROBOTISÉE ?

La robotisation des greffes de cheveux fait partie de l’avenir des micro-greffes capillaires. Il existe aujourd’hui des robots permettant de sélectionner les bulbes lors du prélèvement mais ils ne sont pas encore capables de réimplanter de manière efficace les cheveux.

L’implantation reste le temps opératoire le plus délicat et le plus minutieux.

Cette évolution continuera sans aucun doute dans les années à venir. L’implantation reste donc un travail d’artiste qui nécessite précision et expérience. La main de l’homme est actuellement le meilleur gage de satisfaction quant au résultat.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Etoile2 Etoile3 Etoile4 Etoile5 Etoile

32 votes
Moyennes : 4,97 sur 5
Loading...