Calvitie perte de cheveux Dr Drikes Paris

LA CALVITIE OU ALOPECIE, CAUSES ET ORIGINES

Les causes de la calvitie sont actuellement mal connues. On qualifie d’alopécie androgénique, la chute des cheveux d’origine hormonale. Il existe également d’autres facteurs responsables tels que l’hérédité ou le stress. Tous les facteurs responsables s’additionnent parfois pour provoquer la calvitie.

Le schéma dans lequel s’installe la calvitie est également variable selon les patients. Certains patients auront tendance à avoir les golfes qui se creusent alors que d’autres verront d’abord apparaitre la zone de la tonsure.

Il existe également des calvities d’origine traumatique. Il peut s’agir de brulures comme avec les produits de défrisage, de tissages répétés ou de tresses. Ce type de calvitie concerne souvent les cheveux de type africain. Dans ce cas-là, la perte de cheveux est située sur les zones traumatisées et ne suit pas forcément un schéma identique à la calvitie androgénique.

Quelles que soient les origines de la calvitie, il est souvent judicieux de consulter un médecin spécialisé dans les traitements de la perte des cheveux à partir du moment où elle entraine un complexe. Des solutions efficaces existent aujourd’hui et il est possible de préserver ou retrouver une belle chevelure.

CALVITIE MASCULINE / CALVITIE FÉMININE

La calvitie ou perte des cheveux peut concerner aussi bien les hommes que les femmes. Les patients masculins sont souvent demandeurs d’une amélioration de leur calvitie, signe de virilité. Mais il existe également de nombreuses femmes qui viennent consulter pour une calvitie.

Le schéma de la perte des cheveux chez les femmes n’est pas la même que chez les hommes. Elle se présente souvent sous forme de perte de densité sur la surface du cuir chevelu sans aspect de golfes creusés. Elle se traduit également pour des cheveux fins et par une raie trop visible.

Dans tous les cas, une belle chevelure est synonyme de jeunesse et de bonne santé. Les cheveux constituent donc un critère de beauté majeur dans la prise en charge des patients.

QUELS SONT LES TRAITEMENTS DE LA CALVITIE ?

Les traitements médicaux de la calvitie sont nombreux et plus ou moins efficaces selon les patients. Beaucoup de patients qui consultent pour des greffes de cheveux les ont déjà essayés. Cependant, leur efficacité apparait modérée et leurs effets secondaires sont fréquents.

Ils se présentent sous forme de lotions dont l’efficacité n’est valable qu’à condition de ne jamais interrompre le traitement. Les patients utilisant ces lotions se plaignent très fréquemment d’irritations du cuir chevelu et de cheveux gras.

Ils peuvent également se présenter sous forme de comprimés tels que la molécule Chibroproscar mais le risque d’impuissance masculine est une crainte ou un effet secondaire fréquent pour ce traitement.

COMMENT AGISSENT LES TRAITEMENTS MÉDICAUX ?

Les traitements médicaux sous forme de lotions ou de comprimés permettent d’augmenter la densité des cheveux. Le bulbe constitue le micro-organe qui fabrique les cheveux. Il en existe plusieurs milliers dans le cuir chevelu.

Chaque bulbe fabrique entre 1 et 4 cheveux. Lorsque la calvitie débute, la perte de densité est liée à une diminution du nombre de cheveux fabriqués par les bulbes.

Les traitements médicaux ne permettront que d’augmenter le nombre de cheveux que fabrique chaque bulbe, mais certainement pas de ressusciter des bulbes déjà morts. Autrement dit, une calvitie avancée ne sera que très faiblement améliorée par ces traitements.

QUAND ENVISAGER DES GREFFES DE CHEVEUX ?

Les greffes de cheveux sont actuellement réalisées à des stades de plus en plus précoces de la calvitie. Autrefois les patients bénéficiaient de greffes de cheveux lorsque la zone se retrouvait glabre. On sait aujourd’hui qu’une perte de densité avancée constitue une bonne indication pour la réalisation de cette intervention.

Le peu de cheveux restants guidera l’orientation de l’implantation afin d’obtenir un résultat le plus naturel possible.
Il existe une réserve de bulbes fabricant des cheveux située à l’arrière du cuir chevelu. Cette réserve constitue la zone de prélèvement des micro-greffes de cheveux.

Il est important de prendre en compte sa capacité limitée qui rend le nombre de séances de greffes de cheveux limité. Cette réserve est variable d’un patient à un autre et le Docteur Sylvain Drikes l’examinera en consultation afin d’évaluer sa quantité.

L’indication d’envisager une intervention pour des greffes de cheveux dépendra donc d’éléments de l’examen clinique mais surtout de la gêne occasionnée chez le patient. La motivation sera donc un critère majeur.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles

26 votes
Moyennes : 5,00 sur 5
Loading...